Commissariat artistique

Résidence Ateliers maraîchers, centre d’art actuel Langage Plus, Alma, juin à septembre 2022

Dans le cadre d’une résidence de trois mois axée sur des séjours immersifs en contexte maraîcher, mon travail de commissaire s’effectue en compagnie des artistes Diane Laurier (Chicoutimi) et Emili Dufour (Saint-Gédéon) respectivement jumelées à deux entreprises maraîchères de leur communauté environnante : le Jardin des Défricheurs à Ferland-et-Boilleau (MRC du Fjord-du-Saguenay) et merci la terre à Métabetchouan (MRC Lac-Saint-Jean-Est). Suite à cette résidence, une exposition est présentée chez chaque maraîcher. Après quoi, six œuvres imprimées s’alternent en grand dans l’Agora +, sur la porte du débarcadère de Langage Plus adjacent à une rue principale du centre-ville d’Alma. Au final, une publication rend compte, de manière visuelle et écrite, de la résidence et de la diffusion des œuvres tant en milieu urbain que maraîcher. À noter que cette proposition de commissariat auprès de Langage Plus découle du projet Les jardins suspendus, réalisé pendant l’été 2021, portant sur mon jardin et m’amenant chez des maraîchers des environs. Mon intérêt pour le sujet se poursuit momentanément au moyen de cette voie complémentaire à ma pratique artistique.

Jardin des défricheurs
merci la terre

Ce projet a vu le jour grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et de la Ville d’Alma, dans le cadre du Programme de partenariat territorial du Saguenay–Lac-Saint-Jean 2021-2022.


International Festival of Art and Culture, Homage to First Nations Peoples in the New Millenium, Museo de Arte Contemporaneo, Santiago, Chili, janvier 2000

Invitée par José Mansilla-Miranda, commissaire en chef de l’événement, mon travail consiste à accompagner trois artistes québécoises de l’Outaouais dans la conception et la réalisation d’une œuvre chacune. De sorte, la première salle de l’aile gauche du Musée d’art contemporain de Santiago est réservée au corpus des artistes Tuyen Dang, Marie-Hélène Giguère et Martine Gilbert, inspirées par les savoirs autochtones du Chili.

Source : Site Web du MAC
Source : Site Web du MAC


Émergence, Centre d’exposition Art-image, Maison de la culture de Gatineau, 1998 et 1999

La fondation de l’exposition collective Émergence, destinée aux artistes en début de carrière, offre une première opportunité d’exposer en contexte professionnel tout en tenant compte du travail d’autres exposants dans un même espace. En outre, cette participation permet aux artistes de la relève d’expérimenter toutes les étapes de gestion et de diffusion, posant ainsi les premiers jalons d’une carrière artistique. Qui plus est, cette période de diffusion auprès d’un public varié se veut une occasion de rencontrer divers intervenants artistiques de la région de la capitale nationale (Ottawa et Gatineau). Ce volet s’est poursuivi jusqu’en 2021. Par ailleurs, à titre de coordonnatrice du centre, j’étais responsable de la programmation de 36 expositions réparties sur une période de cinq années (1995 à 2000). J’assurais aussi la gestion d’une collection municipale et la réalisation de projets connexes, tels que des symposiums et la rédaction d’un livre rétrospectif, en plus de la supervision des ateliers de création destinés aux écoles.


Article Émergence 25