Chaire domestique

Église Saint-Édouard de Port-Alfred, désaffectée et désacralisée, Ville de Saguenay, 2008

Cette résidence explore le thème des corvées effectuées par la mère de famille nombreuse du début du XXe siècle au Québec, alors que la religion était fortement présente dans la sphère familiale. Elle intègre des étoffes froissées de manière à introduire, par un procédé d’inversion, des activités de la vie domestique à l’intérieur de la tour. Il s’ensuit une performance sur le parvis de l’église. Qui plus est, le sommet du clocher est habité par une femme allongée sur une bâche au sol, et des fers à repasser moulés en résine sont posés sur une longue planche surmontée d’une peinture sur toile.

Ce projet a bénéficié du soutien du Fond d’excellence du Saguenay–Lac-Saint-Jean du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Photos : Boran Richard

Photo : Pierre Harton

Photos : Boran Richard

>>